une virée à Clermont, version illustrée

Publié le par Rika

Venez un jour vous perdre avec moi dans la ville du bonhomme bibendum, et découvrir un Clermont insolite. images-8.jpeg

Aujourd'hui j'ai traversé le quartier du 92 ème régiment d'infanterie, dont voici l'emblème images-9Apparemment leur spécialité c'est la moustache, mais je n'ai pas été vérifier j'avais d'autres choses à trouver.

Dans une impasse j'ai découvert une ruine d'hôpital de pneumologie et phtisie, un beau bâtiment aux allures de paquebot 1930, dont j'ai trouvé des photos sur un joli blog Photos y Mojitos, que je vous conseille d'aller visiter janicks.over-blog.com images-12.jpeg 

J'ai trouvé "mille et unes coiffures" alors que je cherchais "mille et un parquets", et repéré le nouveau C.H.U. dont l'alignement des bâtiments et le revêtements gris-noir évoquent les pierres tombales d'un cimetière.

Les usines Michelin n'ont plus de secret pour moi, mais je me demande pourquoi une des rues qui les longent s'appelle la rue Serge Gainsbourg. 

Dans cette ville à la signalétique réservée aux connaisseurs, Je peux vous mener sans détour à l'église réformée et à la maison du peuple, toutes deux très bien indiquées. Pour ce qui est de la gare et du centre ville, par contre, ils appliquent la technique de l'affichage dans le dos. C'est-à-dire que lorsque tu viens de tourner à droite après moultes hésitations, tu te dévisses la tête en arrière et tu découvres le panneau t'indiquant qu'il aurait fallu tourner à gauche. Mais tu ne comprends pas pour qui il est placé, à part ceux qui savaient déjà quelle direction prendre. Enfin aujourd'hui je ne cherchais pas la gare, donc j'ai dû passer trois fois devant. Avenue de l'union soviétique. images-10.jpegTout un programme.

Tandis qu'avenue des états-unis j'ai trouvé un monoprix et les galeries Lafayettes, que je ne cherchais pas non plus bien sûr. J'y suis rentrée toute excitée de retrouver ce parfum de luxe et de frivolité. Bon y'a pas de quoi se rouler par terre. ça fait la taille d'un H&M rue de Rivoli. J'ai pensé en profiter pour aller aux toilettes et me poser un peu. Y'à toujours un petit coin grignotage sympa dans les grands magasins (enfin à paris en tout cas). Le coin grignotage se résumait à un distributeur boissons-crasses. Et le petit coin tout court n'est pas plus indiqué que la gare ou le centre ville. Trompée par le logo je me suis engouffrée dan l'ascenseur. La dame qui m'avait précédée m'a demandé gentillement à quel étage j'allais. "celui des toilettes". J'y étais mais c'était en face. Et là comble du vicieux, il faut demander le code à une vendeuse. Alors les filles notez bien, je vous le donne c12345. Mais dépêchez-vous, ça va peut être changer. Je n'ai rien acheté. Si il n'y avait pas eu les robes cop copines j'aurais crié à la contrefaçon.

 

Au flair, je suis tombée sur 4 magasins bio, dans lesquels j'ai mené une scrupuleuse enquête comparative des produits.

Et vous savez quoi? j'y retourne demain. Qui embarque? 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Bon pour aujourd'hui j'ai vu que tu faisais Clermont en Famille... Mais la prochaine fois je suis de la partie et il faudra trouver"mille et un tissus" vive l'aventur!!!!!


Répondre