soigner le virus de la fête et la fièvre du samedi soir

Publié le par bénédicte

Personnellement je lutte contre le virus de la grippe fulmar. Celle qu'on attrape lorsqu'on se trémousse un 2 janvier, jusqu'à deux heures du matin, en pays nordique, sur une péniche enfumée bien que ventilée par ses fenêtres ouvertes donnant sur le canal. Vous me direz que je n'avais qu'à rentrer plus tôt. Mais j'étais accompagnée par des copines ayant le syndrome de la jeunesse retrouvée. 

Et Quels en sont les symptômes: je tousse à m'en décoller la plèvre, j'ai les yeux qui brille, un air albinos et j'alterne les frissons et la cuisson.

Vous me conseillez d'aller chez le médecin? j'irais bien mais il faudrait d'abord mettre les chaînes et braver la tempête de neige. Sans compter que je ne sais pas ce que je pourrais me chopper d'autre dans la salle d'attente.

Alors je me gave de sirop et pastilles à la propolisimages-3-copie-1.jpeg  et à l'échinacea images-1-copie-1.jpeg, et... de grog images-5.jpeg.

Dossier complet sur ces remèdes bientôt sur calandula (dès qu'ils auront fait effet sur ma personne). 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

aucune contrition à avoir ;-) ne t'inquiète vraiment pas...


Répondre
R

allons bon ! figurez-vous que j'ai attendu un sms ou assimilé m'indiquant à partir de quelle heure vous hanteriez cette fameuse péniche... en absence de toute info, j'ai finalement jeté l'éponge
(dans le canal) vers 23H23... j'ai cru que vous aviez remis l'idée à + tard ! damned !


Répondre
B

désolée et contrite, un mail d'explication est parti