Robin des Bois, tiré par les cheveux et long en plus

Publié le par Rika

Donc, tout le film repose sur un hasard. Robin, dans la forêt de Brocéliande prend le même chemin qu'un type qui vient de se faire tuer. Alors que des chemins dans cette forêt il y en a quand même plus que de poils sur le torse de Russel Crow. Mais bon, l'agonisant prend le temps d'agoniser et Robin passe par là. Il lui crache entre deux caillots qu'il est de la plus haute importance qu'il emmène son épée pour la rendre à son père. Pendant ce temps à Londres le roi s'envoie en, l'air avec la blonde de service, j'ai noté que la nuance de l'époque était plus vénicienne que platine. Il est entouré d'un méchant et d'un gentil. Alors pour nous faciliter la tâche, le méchant est chauve ce qui renforce son air fourbe, alors que le gentil, le gentil, une prouesse capillaire: William Hurt avec des cheveux longs, ondulés poivres et sels. Quand à Marianne, claudia chiffer à côté peut aller se rhabiller, sa longue chevelure, propre, et châtain cuivré (juste ce que j'essaye d'obtenir) jusqu'au creux des genoux captive l'attention du spectateur. A propos de genoux, Kate Blanchette n'a manifestement pas de poils aux gambettes, donc ils avaient déjà un truc au moyen âge. Enfin mention spéciale aux chevaux, les vrais acteurs de ce film, qui ont des espèces de frange aux sabots.

Alors, ce n'est pas qu'un film de bataille, il y a aussi des scènes torrides: se faire enlever la côte de maille semble être un piège à fille. Mais y'a quand même un truc que je n'ai pas compris c'est comment Marianne a casé tous ces (parce que "ses" ne serait pas correct) cheveux dans son casque pour la scène de la bataille finale. 

Définitivement je préfère la version avec les poils images-copie-3.jpeg et ne peux que conseiller à ce cher Russel de se les laisser pousser images-2-copie-3.jpeg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article