Ikea- la sagesse suédoise

Publié le par Rika

Je ne m'étais pas battue avec, et il ne m'avait pas résisté. Je bénissais le nouvel ingénieur chef en plan de montage qui avait compris comment fonctionne mon cerveau face à un plan de montage ou un plan tout court. Je baignais dans la félicitée en admirant mon oeuvre. Ce n'est que le lendemain, alors que je le remplissais et que je m'extasiais sur les tiroirs qui pour une fois ne se démentibuleraient plus (puisqu'on visse les glissières de manière à maintenir la plaque du fond, haha), que j'aperçus deux espèces de visses rondes. La signature de la marque. Cette petite planchette, il aurait fallu la monter dans l'autre sens, pour l'estétique, et visser par l'intérieur. je me souviens c'était au tout début. Mais bon, une copine était arrivée, on avait débouché une première krieck pourrie, vidée dans l'évier après que la première gorgée nous ait détartré la tuyauterie. Du coup il a fallu en déboucher une deuxième et il a falllu la boire, une fois débouchée. Alors je voyais rose. Maintenant je ne vois plus que ça, les deux petites visses qui me narguent. Alors je me dis que le bohneur est fugace et imparfait, et que Hemmes est là pour me le rappeler. maison4.jpgN'empêche peut être qu'un jour je le démonterai, quand même.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article