devoirs d'été, vocabulaire... belge

Publié le par Rika

Je révise, et j'en apprends grâce à mon livre de chevet  Comment parler le belge, et le comprendre (ce qui est moins simple)

images-1-copie-6.jpeg

Makiasse: caoutchouteux. Se dit d'un aliment qu'on trouve à la fois mou et un peu dur à couper ou mâcher, comme de la vieille pâte feuilletée. "Brad, comment tu as trouvé ma tarte aux concombres?-pas mauvaise, Angelina, mais tu n'aurais pas dû la mettre au frigo, maintenant, elle est un peu makiasse".

Quelques précisions sur les barakis dont je vous ai déjà parlé. Comme dit l'auteur: le concept du baraki est absolument fondamental dans la compréhension du belge... ce mot est régulièrement utilisé pour invectiver d'autres conducteurs qui font les saisis sur la route. Par exemple:"bouge ta caisse, va, baraki". Les barakis conduisent souvent de vieilles voitures roulant encore à l'essence "normale" ou "avec plomb", couvertes d'autocollants "judo club couillet-queue", "club de dressage de pitbull johnny"... Les barakis ayant un peu plus de sous s'adonnent à une activité particulièrement barakiesque: le tuning. Ils ont généralement une vw polo ou une vieille golf pourrie qu'ils équipent de spoilers (sortes d'extension de carrosserie de type "rallye") rose fluo ou violets, et d'une sonorisation de type "boum boum boum fuck ya bitcha boum boum" coûtant trois fois le prix de la voiture...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article