ha, ça ira, ça ira, ça ira

Publié le par bénédicte

A la chasse aux araignées révolutionnaires

Avez-vous déjà passé l'aspirateur au plafond? Moi si, pour la première fois de ma vie (ceci dit, il y a un mois je ne savais même pas changer le sac de mon aspi car ce n'était pas moi qui l'utilisais).

Il faut dire qu'on avait pris une sacrée avance sur la déco d'halloween. et que l'association toiles d'araignées et poutre de 1789 n'a jamais eu un effet très chaleureux sur l'ambiance des demeures.

Il est temps que je me trouve un centre médico psychologique dans le coin. Non pas parce que j'ai une araignée au plafond. Mais pour trouver du travail et payer quelqu'un à faire le ménage, et que je terroriserai à coup de "et surtout n'oubliez pas le plafond".

pour l'info, genre trente millions d'amis. D'après ma voisine, le phénomène est saisonnier. Elles rentrent en prévision de l'hiver. Et comme bientôt elles n'auront plus de mouches à se mettre sous les mandibules elles arrêterons de tisser.

Y'en a quand même une qui a essayé de m'impressionner ce matin au petit dej. Alors que je racontais aux enfants cette chronique, elle est sortie. Un corps dodu et des jambes fines (pas mon genre), elle devait faire 5 cm de diamètre. Je l'ai affrontée au mouchoir en papier, héroïne devant les enfants terrorisés.

Pour celles que cette chronique n'inspirerait pas en cette veille de week end, reportez-vous aux pages de recettes beauté et cuisine. Vous trouverez bien un truc sympa pour vous adoucir la peau et l'esprit.

Et pour l'amie qui veille sur moi, je jure que je m'habille chic pour faire mon ménachh
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article